Jeu,set et match ?


Jeu, set et match ?

Citrons, fers à béton, pigment.
2020 / Beaux-Arts de Marseille (Résidence : White Mountain College).

Au tennis, « Jeu, set et match » est la phrase prononcée par l’arbitre pour signifier la victoire de l’un des joueurs et donc la fin de la rencontre.
Posée en interrogation, cette expression place le spectateur dans une situation ouverte et prospective.
Dispersés sur le sol ou plantées dans des fers à béton, de nombreux citrons sculptés, simulacres de balles de tennis semblent s’être données rendez-vous.
La balle de tennis, accessoire sportif au service du jeu, devient ici, un élément vivant et sensible, un protagoniste expressif qui souhaite s’émanciper, semer le trouble.
Métaphore du citoyen cette « armée » de fruits dynamiques et culturels revendique une nouvelle condition.
Jeu, set et match n’est pas le spectacle d’exploits sportifs, mais le cours d’une scène d’ affrontement opposant une autorité, des fers à béton aiguisés à des « balles organiques », des agrumes énergiques et pacifistes.
Ce théâtre de formes violent, ce champ de bataille est traité comme une comédie-tragique qui ne ne laisse rien transparaitre quand à l’issue de cette confrontation.


Share: