Les jardins dilués


Les jardins dilués.
Sculptures crées en duo avec Eva Medin lors de la résidence White Mountain College à Marseille en aout 2020.
Métal, latex, plâtre, cinéfoil, éléments végétaux, pigments, résines.
Dimensions variables.


Travaillant sur une fable chorégraphique, Eva Medin a souhaité, pendant son temps de résidence (White Mountain College à Marseille) inviter l’artiste Antoine Proux à collaborer avec elle sur une série de sculptures.
Installation pensée et réalisée en duo, « les jardins dilués »  détournent et réinvestissent des outils et procédés propre au SFX et plus généralement au cinéma.
Ce parcours sculpturale, né de dialogues et d’ hybridations multiples crée de nouveaux récits où transformation et  métamorphose constituent le sujet principal.
Pensée comme un ensemble sculptural, « Les jardins dilués », connectés au film chorégraphique d’Eva Medin peuvent être présentés seule ou avec ce travail vidéo dans le projet immersif « Le Monde après la pluie » conçu par cette même artiste.


« Les jardins dilués » ont été présentés aux Beaux Arts de Marseille pendant la biennale Manifesta 13 en aout 2020, et exposés dans l’installation  d’Eva Medin : « Le Monde après la pluie »  lors de la Biennale des Imaginaires Numériques « Chronique » à Marseille en novembre 2020.


Les Jardins Dilués / Manifesta 13 au Beaux-Arts de Marseille / 2020.
Crédits Photographiques : Eva Medin et Antoine Proux.


« Les jardins dilués » présentés avec le film « Le Monde après la pluie » d’Eva Medin lors de la Biennale des Imaginaires Numériques « Chroniques » en novembre 2020 à la Friche la Belle de Mai / Marseille.

Share: