quand soudain,

quand soudain,
Peinture acrylique sur toile, affiche 80/60 cm, verre.
2021.
crédit photographique : Adrien Chata.


Pendant environ 2h (temporalité qui correspond à la durée « standard » d’un long métrage), Antoine Proux dérive dans Paris avec une peinture sous le bras sur laquelle est inscrit l’amorce : « quand soudain, ». 
Cette action est enregistrée par un photographe qui le prend en filature. Suite à cette déambulation, les images sont classées chronologiquement et regroupées à la manière d’une planche contact.

 

Share: